AccueilPortail*GalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 se faire son opinion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zim57
Moderators
Moderators


Masculin
Nombre de messages : 1274
Age : 73
Localisation : St.A (F)
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: se faire son opinion   Jeu 16 Juil - 9:11

Bonjour,

il y a quelque temps, j'ai posté quelques photos de "chez moi".
c'est ici:

enfin, je suis juste, a un peu plus de 4 km. de là.
Le récent incident, permet, de "préciser" davantage.







nous avons une grande centrale (le groupe 6, et 2 + petites: 4 & 5 - les 3 - 2 -1 ont été démantelé.)


Jouxtant cette plateforme, les installations pétrochimiques, Zône "Carling - l'Hopital - St.Avold Nord",
dont nous allons parler.



Explosion sur le site de Total Carling-Saint Avold: Deux morts et six blessés
15.07.2009 20h15
(Photo: AFP)

Aujourd'hui, mercredi 15 juillet 2009 à 15 H 00, une explosion a eu lieu au sein d’un four à naphta du vapocraqueur n°1 pour la production de styrène, entraînant un éboulement du briquetage. 8 victimes sont à déplorer : 2 personnes décédées et 6 personnes blessées.

Aussitôt les installations ont été mises à l’arrêt et sécurisées, sans qu’un incendie se déclare et Mme Sylvie HOUSPIC, sous-préfète de l’arrondissement de Forbach s’est immédiatement rendu sur place.

Plus de 70 sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur cet accident.

Aucune autre installation que celle de TPF n’a subi de dégâts et aucune incidence environnementale n’est à déplorer.



Comme toujours, il faut lire entre les lignes !


Une journaliste certainement en quête de "sensationnel", et sans se donner la peine de "vérifier".

a écrit:

France
Explosion chez Total à Carling : deux morts et six blessés

par RFI

Article publié le 16/07/2009 Dernière mise à jour le 16/07/2009 à 04:24 TU
Une explosion, qui s'est produite mercredi sur la plate-forme pétrochimique Total Petrochemicals France (TPF) à Carling, en Moselle, a fait deux morts et six blessés. Classée « Seveso 2 », l'installation fabrique des produits de base tels que l'éthylène, le propylène ainsi que du polyéthylène et du polystyrène, deux plastiques de grande consommation.
(Ca, c'est exact)


L'incident est survenu dans le vapocraqueur, une installation pétrochimique qui sert à fabriquer de l'éthylène et du propylène. Cette machine était à l'arrêt à la suite de plusieurs incidents récents. C'est lors du redémarrage du vapocraqueur que l'explosion a eu lieu.
(Ca, c'est faux !)

16/07/2009 par Annabelle Gallott



Le deuxième vapocraqueur du site a été immédiatement arrêté. Selon la préfecture de Moselle, aucun danger pour l'environnement n'est à craindre. Le site est classé « Seveso 2 », c'est-à-dire un site industriel sensible.
(Encore faux, le 2° vapocraqueur est à l'arrêt depuis plusieurs mois déjà, et, est même en cours de démantèlement).


Six blessés ont été décomptés mais les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver d'autres victimes éventuelles.
(Faut suivre l'actualité, dès Mercredi 16h30-17h00, le bilan était "définitif").


« C'est un scénario catastrophe et une explosion époustouflante, selon les témoins, avec un cratère d'un mètre de profondeur... »
(Oh !, elle se la joue, elle n'y était pas, c'est soit des "racontars", soit pire, des "inventions" pour faire du papier et du "sensationnel").

16/07/2009 par Annabelle Gallotti

"L'accident s'est produit au cours d'opérations de redémarrage du vapocraqueur", arrêté à la suite d'orages tombés lundi sur la région, a par ailleurs indiqué Total. "Au cours de ces opérations, une unité de production de vapeur a explosé pour une raison encore inconnue", selon le groupe.

L'explosion, qui n'a entraîné aucun départ de feu, s'est produite dans un surchauffeur lors du redémarrage du vapocraqueur, a indiqué un ouvrier de TPF, Bernard Harter, délégué CFDT. "Le surchauffeur a lâché lors de la remise en route de l'installation",




RTL info

16 juil. 2009

Màj 09h38
Il y avait eu un "incident électrique" lundi sur le vapocraqueur à Carling
Les interrogations restent grandes au lendemain de l'explosion sur la plateforme pétrochimique Total Petrochemicals France (TPF) à Carling, en Moselle, qui a fait deux morts et six blessés. "Nous récoltons le maximum d'informations pour faire la lumière sur les raisons de l'accident, pour que cela n'arrive plus dans d'autres unité, c'est notre devoir", a déclaré jeudi matin sur RTL le directeur de la sécurité du groupe. Jean-Marc Jobert a indiqué qu'il y avait eu un incident électrique l'avant-veille à cause des orages. "Mercredi, c'était la phase de redémarrage pour remettre tout en service progressivement".
Philippe Antoine

16 juil. 2009
"RTL+" avec Jean-Marc Jobert, directeur de la sécurité du groupe Total


"On ne redémarre jamais ces installations automatiquement, on le fait partie par partie", a précisé Jean-Marc Jobert, tout en excluant qu'un redémarrage trop rapide des installations soit la cause de l'explosion. Il s'agissait d'une "phase de démarrage unité par unité, pour remettre tout en service progressivement, vérifier que ça fonctionne bien, et passer à l'unité suivante",



En conclusion:

ECO-TERRE - L'explosion s'est produite vers 15 h 10 sur la plateforme Total Petrochemicals France (TPF) de Carling Saint-Avold (Moselle). Dans cette usine à risque classée "Seveso 2", la filiale de Total produit des matières plastiques à partir d'hydrocarbures. Le vapocraqueur qui a explosé hier, engendrant la mort de deux personnes et en blessant six autres, produisait des gaz servant à la fabrication de ces matières plastiques. L'explosion semble s'être produite au niveau de l'un des deux surchauffeurs qui permet le fonctionnement du vapocraqueur numéro 1.

A l'intérieur du vapocraqueur, du naphtalène est mélangé avec de la vapeur d'eau et amené à une température d'environ 800 degrés dans un surchauffeur qui casse les molécules avant que le mélange ne soit brutalement refroidi. Les gaz ainsi produits sont en partie exploités sur le site, qui emploie 800 salariés.
Dans la nuit de mardi à mercredi, vers deux heures du matin, le vapocraqueur numéro 1 avait été arrêté en raison de "récentes intempéries" , selon Total. C'est au cours de son redémarrage que l'un des surchauffeurs a explosé.

Peu après 15 heures, 36 véhicules de sapeurs-pompiers et 80 hommes ont convergé vers le site, renforcés par des moyens de sauvetage spécialisés dans la recherche de victimes sous les décombres. Les chiens n'ont finalement pas été nécéssaires. "Il y avait une personne qui avait des gravats sur elle, mais pas au point qu'on ne l'aperçoive plus, a expliqué le colonel Jean-Marc Tarrillion, du service départemental d'incendie et de secours.


(précision; je connais bien Jean Marc Tarrillon)



Maintenant, c'est à eux de jouer.




Ouf, c'est la
FIN

_________________
"Parfois détruire, souvent construire, toujours servir"
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Admin


Nombre de messages : 7161
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: se faire son opinion   Jeu 16 Juil - 14:42

c'est aussi une zone à haut risue à ce que je vois!!!
L'air doit etre irrespirable?????

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://shouhsinq-14.forumn.org
imsebriden
Admin


Masculin
Nombre de messages : 4216
Age : 34
Localisation : thamurthiw
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: se faire son opinion   Jeu 16 Juil - 14:47

C'est ça la haute industrialisation, elle à toujours ses effets pervers tant pour la populations du perimetre que pour l'environnement.

_________________


Niw wabrid,daw wabrid lakrariss dabridh.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: se faire son opinion   Aujourd'hui à 13:21

Revenir en haut Aller en bas
 
se faire son opinion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire disparaître les pores voyants...
» Que faire avec des coings ?
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» FAIRE UN DON A LA FONDATION
» comment faire boire de l'eau ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gouts :: Cafeteria de Shou-
Sauter vers: